contenu alternatif

Commémoration des Déportés

dimanche 30 avril 2017

1re Commémoration Inter-communale à La Chapelle-Launay du Souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation. 72e anniversaire


Les communes de Bouée, Campbon, Lavau sur Loire, Malville, Prinquiau, Quilly et Savenay à La Chapelle-Launay ont commémoré ensemble pour la première fois le souvenir des Victimes et Héros de la Déportation et Morts dans les camps de concentration du troisième Reich pendant la guerre 1939-1945, victimes du fascisme et de la barbarie du régime nazi anéanti il y a 72 ans, le 8 mai 1945.

Réunis autour du Maire, Jacques Dalibert, les maires des autres communes, accompagnées des associations de l’Union Nationale des Combattants ont rendu hommage nommément aux 8 de nos compatriotes morts dans les camps de la honte, parmi les 25 déportés de nos communes.

Il s’agit de :

  • Louis GOUIN de Quilly, mort le 7 mars 1944 au camp de Buchenwald
  • Louis DOLIVET de Campbon, mort le 31 mai 1944 à Bergen Belsen
  • Roger BURNOUF de Savenay, mort en février 1945 au camp de Dora
  • Alphonse LERAY de Savenay, mort le 18 mars 1945 à Buchenwald
  • Paul FLEURET de Campbon, mort le 5 mai 1945 à Lubeck
  • Célestin TREMBLAY de Campbon, mort le 10 mai 1945 à Neuengamme
  • Félix GUEGAN de La Chapelle-Launay, mort le 15 mai 1945 à Bergen Belsen

Dans son allocution, le Maire a rappelé que « leurs actions de fraternité ont permis que les valeurs démocratiques et républicaines de liberté, d’égalité, de fraternité, de tolérance, de justice, de solidarité, de lutte contre le racisme et la xénophobie, ces valeurs que nous portons ensemble aujourd’hui, ne soient pas oubliées à un moment où les régimes politiques les bafouaient en France et dans d’autres pays européens ».

Il a conclu en soulignant comment l’Europe s’était construite au lendemain de l’apocalypse, là où l’abomination s’était produite, la paix devait être construite, qu’il revenait aux nations qui s’étaient fait la guerre d’y construire la paix, que l’Union européenne s’est construite progressivement, pas simplement pour un marché, pour une monnaie, mais pour la paix, pour le progrès, pour la solidarité, et que si l’Europe n’avait pas atteint tous ses objectifs, elle avait au moins permis la paix et également assuré la démocratie.

En images

 - JPEG - 6.2 Mo  - JPEG - 5.8 Mo  - JPEG - 6.4 Mo  - JPEG - 6.4 Mo  - JPEG - 6.8 Mo  - JPEG - 6.9 Mo  - JPEG - 962.6 ko  - JPEG - 5.7 Mo

1 | 2 |>


Haut de page

Infos pratiques

PDF - 75.4 ko
Invitation commémoration du 30 avril 2017
PDF - 117.8 ko
Conférence débat déportation le 03 mai 2017 à Campbon
Word - 40.5 ko
Mot du maire